Weekly News

» ACTUALITES » Les enseignements d’une commémoration


‘’Nul ne fait l’expérience de la mort’’. Personne n’est revenue de la mort pour en parler aux vivants afin que ces derniers adoptent un comportement nouveau. Mais pour celui qui a la foi, celui qui aime ne meurt jamais.
C’est le premier enseignement qu’on peut tirer de la messe à laquelle le personnel de l’Assemblée nationale a été convié ce 2 janvier 2018, en commémoration de la mort de COULIBALY Lambert, survenue il y a un an jour pour jour. Nul ne saurait nier que Lambert était la solidarité, la disponibilité, la gentillesse faites homme. Et pour cet amour qu’il a manifesté à tous, Lambert n’est pas mort dans le cœur des agents de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, ils ont prié pour que dans cette autre existence, où il se trouve, Lambert soit accueilli par notre Seigneur dans sa maison de lumière et de paix.
L’autre enseignement est un motif de réconfort que nous procure cette messe. Il vient de ce qu’on dit dans nos villages : « lorsqu’on organise les funérailles d’un bossu, tous les bossus du village, accourent pour voir comment est gérée la bosse… ». Il est donc réconfortant de savoir qu’à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire on n’oublie pas ceux qui nous ont quittés.
CICAN

Articles A LA UNE