Du 2 au 5 février 2020, une délégation du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) conduite par son Président, M. Amadou Soumahoro, a séjourné au Bénin afin de rechercher une solution à la crise politique que connait ce pays suite aux élections législatives du 28 avril 2019.


Au cours de cette mission de bons offices, la délégation de l’APF a pu rencontrer les différents acteurs politiques Béninois. Notamment le Président de la République SEM. Patrice Talon, les parlementaires, le Ministre de la Justice en charge des Relations avec les Institutions, le Président de la Cours Suprême, l’Agence nationale de lutte contre la corruption, les Ambassadeurs francophones accrédités au Bénin, les Partis politiques d’opposition et de la majorité au pouvoir, les organisations internationales (Système des Nations Unies, L’Union Européenne), la Société civile, les Professionnels des médias. Ils ont évoqué, entre autres, le statut de la majorité et de l’opposition dans le cadre de la législation sur les partis, le statut de l’opposition parlementaire, la situation de l’Etat de droit et de la séparation des pouvoirs, l’état des lieux des Droits de l’Homme et des libertés publiques, la liberté d’expression et des médias. Toutes choses qui leur ont permis d’écouter toutes les parties prenantes et de se faire une opinion fondée sur les causes de la crise mais également sur les actions et les initiatives prises depuis lors dans le cadre du dialogue entre les acteurs politiques béninois. Fort de la qualité du travail accompli, la délégation de l’Assemblée parlementaire de la francophonie s’est réjouie de la disposition de tous les acteurs à poursuivre les réformes nécessaires pour favoriser une large participation inclusive dont les élections communales et municipales du 17 mai 2020 seront le premier baromètre. Il est fort à parier que la bonne tenue de ces élections ainsi que les progrès réalisés pour sortir de la crise amènent l’APF à suggérer à la prochaine réunion de son Bureau au Maroc en juillet 2020, la levée de la mise sous alerte du Bénin.
 


Direction de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale