Weekly News

» Toutes l’actualités » Les parlementaires Francophones de l’Afrique de l’ouest formés à la gestion et aux politiques (...)

Placé sous le thème : « la gestion et les politiques macroéconomiques », le séminaire de formation à l’attention des parlementaires francophones de l’Afrique de l’ouest a ouvert ses portes ce lundi 09 septembre 2019 à la Rotonde de l’Assemblée nationale.

 Ce séminaire, organisé par le Fonds Monétaire International (FMI) et le Centre Régional d’Assistance Technique pour l’Afrique de l’ouest (AFRITAC) voit, outre l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, la participation des Assemblées sœurs du Bénin, du Burkina-Faso, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo. 

Dans son discours prononcé à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, le Député Feh Sundé, représentant le Président Amadou Soumahoro, a dit des mots de bienvenue et traduit les salutations du président de l’Assemblée nationale aux différentes délégations. Il a par la suite salué l’initiative du présent séminaire qui pour lui « offre une opportunité de comprendre les enjeux et les motivations liées aux orientations macroéconomiques et à la bonne gouvernance d’une part et d’apprécier au mieux la dynamique et les défis auxquels nos économies font face au regard des perspectives mondiales d’autre part ». C’est d’ailleurs pourquoi, le député Feh Sundé n’a pas manqué de remercier le Centre régional de renforcement des capacités du FMI/AFRITAC de l’Ouest pour le choix porté sur la Côte d’ivoire pour abriter ledit séminaire. Souhaitant que les assises d’Abidjan expliquent d’avantage les relations entre différents indicateurs macroéconomiques, le représentant du président Amadou Soumahoro a déclaré ouverts les travaux du séminaire.
Avant le Député Feh SUNDÉ, M. Samir JAHJAH, Directeur FMI/AFRITAC de l’Ouest, a remercié le Président de l’Assemblée nationale qui a autorisé la tenue du séminaire dans les locaux de l’Institution. Il a souligné l’importance de ces assises qui selon lui permettront aux parlementaires « d’échanger avec leurs homologues des autres pays et les experts du FMI sur les enjeux économiques de la région. »

La Direction de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale

Articles A LA UNE