Le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a organisé en collaboration avec ONUFEMMES, ce lundi 15 février 2021, un atelier de formation des femmes candidates aux prochaines élections législatives du 6 mars 2021. Cet atelier ayant pour objectif d’outiller les femmes candidates, a vu la participation des femmes membres du gouvernement. Il s’agit de Madame Ramata-Ly BAKAYOKO, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Madame Kandia CAMARA, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Madame OULOTO Désiré, ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Madame KABA Nialé, ministre du Plan et du Développement, Madame DOGO Myss Belmonde, Secrétaire d’Etat chargé de l’Autonomisation des Femmes et Madame ZEBEYOUX Aimée, Secrétaire d’Etat chargé des Droits de l’homme.


Cet atelier a enregistré deux communications. La première a porté sur le thème :" le Mode opératoire des élections des députés à l’Assemblée nationale". Elle a été prononcée par Monsieur COULIBALY-KUIBIERT, Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), et par ailleurs parrain dudit atelier. Monsieur COULIBALY-KUIBIERT a rappelé que le député est le représentant du peuple, choisi par lui, et ce, par voie électorale pour un mandat d’une durée de 5 ans renouvelable. Il a également précisé que les élections ainsi que toutes les opérations de vote sont organisées par la CEI. La seconde communication a été faite par Madame DAO-GABALA Mariam, Sénatrice. Elle a abordé la problématique des stratégies de campagne. Pour elle, toute stratégie de campagne capable d’assurer une victoire certaine, passe obligatoirement par l’organisation des priorités, la mise sur pied d’une équipe de campagne forte et la proximité avec les populations. Elle a, par conséquent, invité les nouvelles candidates à avoir une stratégie d’approche bien affinée.


Au cours de cette formation, les participantes ont bénéficié des témoignages et encouragements des femmes élues et des femmes membres du gouvernement. Celles-ci les ont félicitées pour leur candidature qui fait gage d’une prise de conscience politique. Pour elles, ces candidatures viennent soutenir le combat engagé par les femmes pour leur représentation dans les assemblées élues, et justifient leur lutte pour l’atteinte de la parité entre genres. Aussi, les ont-elles encouragées à rester fermes, déterminé, concentré, et à ne pas se laisser intimider par le dénigrement. Elles les ont également appelées à mener une campagne dans la paix avec pour ligne de mire la victoire finale.


Madame BAKOYOKO Ly-Ramata, ministre de la Femme, de la famille et de l’Enfant, a remercié le Président de la CEI pour le parrainage de cet atelier, mais aussi pour son soutien et son engagement spontané dans l’organisation de cette activité. Cela atteste de son dévouement pour la promotion des femmes. Madame la Ministre a remercié ses collègues membres du gouvernement pour leur présence, en vue de partager leurs expériences.


Quant à Madame Antonia SODONON-NGABALA, Représentante Résidente de ONUFEMMES, elle a salué la forte mobilisation du gouvernement ivoirien en faveur du genre, et des femmes en particulier. Elle a remercié le ministère de la Femme, de le Famille et de l’Enfant pour cette belle initiative. Mais également, Madame NGABALA a encouragé la Ministre Ly-Ramata à poursuivre cette noble tâche de sensibilisation et de formation des femmes car selon elle, c’est seulement à cette condition que la femme ivoirienne s’émancipera.


Monsieur DIAWARA Mamadou, Vice-président de l’Assemblée nationale, représentant le Président Amadou SOUMAHORO à cet atelier, a appelé les femmes candidates à relever le défi et de montrer à la nation entière qu’elles ont la capacité, au même titre que les hommes, de participer à ces élections et de les gagner.


Direction de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale