Weekly News

» ACTUALITES » Les députés sensibilisent au Pardon à la Paix et à la réconciliation

Une mission parlementaire conduite par M. Agbré Touni Jean Albert a sillonné, du 18 au 21 août 2015, les localités de Divo et de Sakassou pour sensibiliser, informer et recueillir les avis des populations sur la Paix et la Réconciliation. Et ce, à l’initiative de L’union Interparlementaire (UIP). Dans cette optique, ils ont rencontré dans ces différentes localités les chefs de services, les autorités politiques et administratives, les jeunes et les femmes afin de voir si la réconciliation y était une réalité après les périodes de braises dont elles ont été l’objet durant la décennie 2000- 2010. Dans la circonscription de Divo, toutes les forces vives de cette cité ont reconnu que la période de ressentiment, de rancœur, suite à la crise y est désormais un mauvais souvenir. « La réconciliation est en marche. Pour preuve, les populations vivent actuellement en parfaite synergie, dans la paix, nonobstant leurs origines. Gagou, Dioula, allochtone et allogènes vivent en parfaite symbiose » ont indiqué les différents porte-paroles des populations. Cependant, pour consolider la paix dans leur cité, ils ont souhaité une forte implication de l’Etat afin de résoudre l’épineuse question des problèmes fonciers et de trouver une solution à l’employabilité des jeunes qui sont oisifs et la proie facile des vendeurs d’illusions.
A Sakassou, c’est encore la crise. La division née de la crise ivoirienne y est encore vivace. En effet, les populations continuent de ruminer ces périodes de braises. Ils ont exprimé de vives voix leur ressentiment devant les parlementaires. En outre, ils ont insisté sur les tensions entre les paysans de Sakassou et les éleveurs.
Face à cette tension, la délégation de l’UIP a appelé au Pardon, à la Paix et à la réconciliation. Elle a souhaité que les populations oublient les rancœurs et se tournent vers l’avenir afin que plus jamais la Côte d’Ivoire ne bascule dans la violence. Il faut indiquer que la délégation de l’UIP était constituée de Madame Yacé Guy Demel Laurette, de Messieurs Ouattara Siaka, Zimbril Kouamenan Alphonse et de Agbré Touni Albert. 

CICAN

Articles A LA UNE