Weekly News

» Toutes l’actualités » Le projet de loi portant Code forestier adopté en Commission

Les députés membres de la Commission de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’environnement (CRSTE) ont adopté à l’unanimité, ce jeudi 20 juin 2019, le projet de loi portant Code forestier à l’hémicycle. Le Commissaire du gouvernement, le ministre des Eaux et Forêts M. Alain Richard Donwahi, a indiqué que le présent projet de loi a pour objectif de fixer les règles relatives à la gestion durable des forêts. Il vise entre autre à renforcer, au profit des générations présentes et futures, la contribution du secteur forestier au développement durable par la promotion des fonctions environnementales, socio- économiques et culturelles des ressources forestières ; à promouvoir la création des forêts communautaires, des forêts des collectivités territoriales, des forêts des personnes physiques et des personnes morales de droit privé ; à favoriser la constitution d’un taux de couverture forestière représentant au moins 20% de la superficie du territoire nationale. Le commissaire du gouvernement a soutenu que le projet de loi portant Code forestier s’applique aux forêts, aux agro forêts, aux arbres hors forêt et aux jardins botaniques. Selon lui, le présent projet de loi se fonde sur les principes de gestion durable des forêts et de la diversité biologique. En outre, le ministre Alain Richard Donwahi a expliqué qu’en vue de la mise en œuvre de la politique forestière nationale, l’Etat associe différents acteurs, notamment les collectivités territoriales ; les instituts de recherche ; les opérateurs du secteur privé. Il faut indiquer que ce projet de loi devrait permettre de juguler le phénomène de la déforestation car de 16 millions d’hectares de forêts au début des années 1900 la superficie forestière résiduelle ne représentait plus qu’environ 3,4 millions d’hectare en 2015. Et si rien n’est fait pour inverser cette tendance, les projections les plus optimistes prévoient la disparition totale de la forêt naturelle ivoirienne d’ici l’horizon 2030. Notons que cette séance de travaux en Commission était dirigée par le président de la CRSTE, Famoussa Coulibaly.
CICAN

Articles A LA UNE